Une Utopie Musicale

Posts Tagged ‘Rock’

5pack

5pack, ce sont deux gars qui, avec seulement deux guitares, un synthé et une table électro, ont réussi le pari de créer un electro/rock puissant, efficace, sexy et sans compromis.

5pack, c’est une décharge orgasmique pour les oreilles qui touchera tant l’ado que la trentenaire ou le sexagénaire en quête de bon son !

Leurs deux voix saturées se mélangent parfaitement pour créer une symbiose totale avec leur musique et même si certains y retrouveront des touches de Ghinzu ou Soldout, sur scène ces deux là ne sont pas sont pas sans rappeller l’énergie des Stooges et de leur Iguane de chanteur !

On ne va pas vous faire le coup de « ils sont jeunes, ils sont beaux, ils ont du talent »… des mecs comme ça, il y en a plein. Et si ils sont beaux, ça ne gâche rien, mais Bee et Pierre ont su résolument trouver leur style parmi la pléiade de groupes actuels, et surtout ils sont passionnés; leur album neuf titres; « Supersonic Bang » qu’ils ont enregistré et produit est déjà épuisé… Mais la meilleure façon d’en parler est encore… de les écouter !

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Parce qu’ils gèrent a mort et qu’Elvis à tourné dans leur denière vidéo avec les Rolling Stones, les Beatles, Nirvana et quelques autres…

Le site internet du groupe : http://www.5pack.be

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:

264260_2098633900773_1093149385_32463081_6697594_n.jpg (63 KB)


Interview de Lolito | “J’ai beaucoup couru avec Bjork…”

Le groupe du mois de juillet ? Lolito on vous dit. Une claque de fraicheur. A suivre de très près dans les mois qui viennent. Pour Net Emergence ils ont accepté de répondre à quelques questions.

LOLITO ?

C’est le masculin de Lolita.

2011/2012 ?

On a un projet d’album, donc, d’enregistrements, donc de répets. On fera néanmoins quelques concerts mais moins que les autres années.

Lyrique ?

Là, je parle en mon nom, j’ai une formation en chant lyrique (3e cycle au CNR de Lille), elle me sert toujours beaucoup, même si je passe mon temps à faire des trucs interdits par les profs… J’adore la musique classique, écouter Bach ou Mozart ça me remet les idées en place. Mais grâce à Lolito, je peux enfin faire ce que je veux sur scène, transpirer et sauter partout, alors qu’au conservatoire c’est déjà un putsch d’être en jean à l’examen.

Le live ?

C’est ce qu’on préfère! On a fait plus de 50 concerts en 2 ans. C’est le moment où tout prend sens, où la cohésion est jouissive. Nos meilleurs souvenirs de live sont une soirée mythique à l’Espace B, organisée par les belges de Hexagen et le Bus Palladium, ou le théâtre d’Arras… ou le premier au Bonheur de Nathalie…

Le plus cool en 2011 pour un groupe en développement ?

Ce serait de décrocher une aide, type le Fair, ou de trouver un manager ou un back liner pour ne plus porter le matos!!

Le plus galère ?

Comme nous ne vivons pas encore de notre musique, nous sommes obligés de concilier nos emplois du temps, et ça c’est très galère! Mais pas insurmontable, la preuve!

Internet ?

Je pense qu’on est tous les 4 bien addict! Nous allons sortir des vidéos à la rentrée, aujourd’hui c’est plus porteur que myspace.

Hadopi ?

Désolée, je suis une quiche, pas très calée en la matière. En tout cas, ce que je peux dire, c’est qu’on a mis un de nos titres en téléchargement gratuit et qu’on espère que les gens achèteront notre disque par soutien et pour avoir le bel objet qu’on va leur concocter.

Un groupe ou un artiste pour une collaboration ?

C’est Guérine Régnaut qui a dessiné la pochette d’un 2 titres promo qu’on a sorti lors de notre concert à Arras le 28 mai, on adore ce qu’elle fait et on a envie qu’elle contribue à la création de notre univers visuel.

Votre plus beau souvenir lié à la musique ?

J’ai beaucoup couru avec Bjork…

Le mot de la fin (en webcam, musique si vous avez).

 


TERRANOVACAIN

The Frontman is a woman.
Elle marche en roulant les hanches et tient sa basse comme une mitraillette…
La particularité de Terranovacain est sans aucun doute la présence sur le devant de la scène de la jamaïcaine Lisa Edmondson, chanteuse/bassiste à la voix puissante et troublante, dont la performance hypnotise le public à chaque concert. Fille de pasteur / mathématicien, élevée aux choeurs d’église de Kingston, pour elle tout est lyrisme
et nombres. Chantant en anglais, sa langue maternelle, Lisa aime jouer avec les
mots. Elle trouve son inspiration aussi bien dans Shakespeare, la Science-fiction, des expositions, que dans des bribes de conversations.
Guitariste / bassiste, Benoît Demaria n’en est pas à son coup d’essai avec Terranovacain. Alors bassiste / parolier de The Chameleon’s Day et d’Electramusidrome de Grenoble, il a notamment effectué les premières parties de groupes tels que The Celibate Rifles, New Christs, That Petrol Emotion et la Mano Negra. The Chameleon’s Day
a sorti deux disques chez Spliff Records, dont le E.P. “Tired of the Old World” produit par Kent Steedman, guitariste de The Celibate Rifles.
Ayant rejoint à 17 ans le groupe rock Third Stone, Simon derrière sa batterie, a écumé pendant 6 ans les bars borgnes et les rassemblements de bikers du sud ouest de la France, échappant aux rixes nocturnes et aux griffes de la mafia russe.

Article de William Soranga / StreetGeneration
http://streetgeneration.fr/news/breves/29550/mademoiselle-k-enflamme-le-bataclan-photosstreetgeneration/ :

8 MARS 2011
… En première partie -de Mademoiselle K, ndlr-, il s’agit d’une découverte pour nous, un groupe francojamaïcain appelé Terranovacain qui a déjà eu l’honneur de jouer en première partie d’autres pointures comme Keziah Jones, par exemple. Inconnu également du public, le trio emmené par Lisa Edmondson a réussit le tour de force de se mettre le public de mademoiselle K dans la poche. Ça chauffe dans la salle, et chaque morceau est salué par des applaudissements de
plus en plus nourris….

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Parce que ce devrait être le groupe du siècle !

Le site internet du groupe : www.reverbnation.com/terranovacain

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:
http://www.grosse-caisse.com/musique/terranovacain

Player exportable:


BASTIEN

BASTIEN, batteur depuis tout gamin, endosse le costard de songwriter et s’isole alors avec sa six cordes et son bloc notes pour trouver la note, plaquer l’accord, en y faisant glisser le mot et le verbe justes.
La phonétique devient alors aussi importante que la noire et la blanche. La pensée se transmute en reportage, caméra guitare à l’épaule, BASTIEN filme tout ce qu’il voit et le couche sur les lignes et les portées. C’est du concret, du réel, du vécu. De coups durs en mots simples, le musicien met à plat des titres composés en français et en anglais.

Comme son mentor Neil Young, BASTIEN est toujours là où on ne l’attend pas. Cet affamé sait jouer autant sur la puissance que sur la sérénité. Avec sa voix écorchée, ses chansons abrasives et ses riffs incisifs, il griffe nos soirées mornes et nous invite dans l’intimité de sa SECONDE VIE.

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Parce que son album s’appelle « Seconde Vie », et qu’il faut bien que cette Seconde Vie commence un mois ou un autre…

Le site internet du groupe :
www.bastienmusic.com

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:

Découvrez la playlist Bastien | Seconde Vie avec Bastien

BASTIEN VISUEL POCHETTE SECONDE VIE2.jpg (89 KB)


Kronem | Chronique de “Pocahontas” par Ben de Playlist Society

Nous sommes joie. Si certains membres de Playlist society font partie du jury de Net Emergence, c’est la première fois qu’un artiste du mois se  retrouve avec une chronique chez PS. Et quelle chronique. Jugez-vous même.

kronem-bandeau

« MonkeyWrench », le premier EP de Kronem, portait le nom d’une chanson des Foo Fighters alors qu’à chaque écoute on avait envie de le rebaptiser « Mother Love Bone » ou « Green River » du nom des fondations de Pearl Jam ; l’ambition y était à la fois candide et touchante, et l’on souriait à chaque résurrection de l’esprit de Seattle.

« Pocahontas », qui reprend deux titres de l’EP, étend les influences en sautant de point en point : de Pearl Jam, on passe à « Mirror Ball » puis à Neil Young ; du grunge, on remonte au punk et au hardcore ; et on se remémore Screaming Trees en s’attardant sur Sub Pop. Oui « Pocahontas » est un véritable livre de souvenirs qui ne contient pas seulement des photos d’idoles aux jeans en piteux états, mais qui se compose bien d’un ensemble de clichés captant tout l’esprit des nineties (on s’étonne presque de ne jamais retrouver un riff rappelant Rage Against The Machine). Et du coup, sans jamais pour autant perdre le fil de la lecture, on aime à s’arrêter pour désigner tel ami perdu ou tel compagnon de toujours.

La force de Kronem est alors de n’être ni dans l’hommage, ni dans la création, mais dans un juste milieu où l’envie transperce la posture. Il ne s’agit jamais ni de remettre au goût du jour, ni de se transposer dans une autre époque ; les enjeux sont ailleurs, dans l’appropriation, dans cette manière de dire à chaque intonation : je suis ce que je suis grâce à ces disques, ils m’ont construit, ils m’ont forgé et je vis désormais avec eux.

La première preuve de ce refus de la parodie au profit d’une décharge non calculée est que Kronem n’est composé que d’un seul homme, non pas un homme orchestre, juste un homme seul, lui et sa guitare. En insistant sur la relation intime entre le musicien et son instrument, en entamant un dialogue fait de diatribes et de silences, en affirmant ne pouvoir compter que sur son inventivité pour tirer la quintessence, la raison de vivre des chansons qu’il chérit, Kronem évite tous les écueils dans lesquels n’importe quel trio nirvanien serait obligé aujourd’hui de tomber.

En revanche, la contrepartie est que pour apprécier cette relation charnelle sans aucun artifice technique, il faut faire fi de la production hasardeuse, limite amateur, qui a la qualité et le défaut de ressembler à une simple prise live. Mais au moins jamais elle ne dément les intentions : enregistrer des chansons à la maison et en électrique, comme s’il s’agissait d’un album de songwriting capté à même le rocking chair !

Les cris sont alors lancés et cette guitare, déterminée dans le fond mais indéterminée dans la forme, efface les traces des influences convenues ; on sait où elle veut aller, où elle nous entraine mais on est toujours surpris par les chemins qu’elle prend, par les nouvelles références qu’elle intègre au détour d’un refrain (Dinosaur Jr sur « Down To The River » par exemple).

Kronem veut nous dire « There’s no synapses » mais c’est « There’s no synopsis » qui sort de sa bouche ! Et on veut bien le croire en écoutant l’instrumental « Silver & Gos ». Si l’aspect grunge unplugged est peut-être son talon d’Achille, cette boite de Pandore avec laquelle il a forcément grandi mais que personne ne devrait plus jamais ouvrir au risque de se bruler les émotions, de transformer le pouvoir en atermoiements au mieux maladroits au pire maniérés (« Dress »),  il est aussi l’occasion de mettre en valeur son chant qui n’a rien d’un artifice caché sous les saturations (le très Alice In Chains « Synapses »).

Mais c’est vraiment l’intégration, sans aucune fioriture, de ces cris et de cette électricité dans un songwriting classique et efficace qui génère des zones inattendues de tension dans ce qui aurait pu parfois ronronner. Ainsi, comme chez Fugazi les influences hardcore donnent toute la saveur au disque en transmettant une rage non feinte qui n’est pas dans la proposition ou dans la démonstration (« Mission »).

Comme récemment les albums de Nad Baldwin ou de Colin Stetson, « Pocahontas » est le disque d’une rencontre entre un musicien et son instrument, et c’est dans l’unicité de cette relation qu’il trouve sa voie ! Surtout ne pas s’entourer, surtout ne pas briser cette relation duale ! Agrémenter ses chansons, en studio comme sur scène, d’une basse et d’une batterie, serait alors la plus grosse erreur possible ! Non on conseillera à Kronem de ne plus jamais mixer ses voix, de ne jamais superposer les couches, de ne jamais essayer d’être plus que lui-même, de ne jamais se dédoubler, lui qui est si intense seul avec sa guitare.

Merci pour Kronem que vous pouvez retrouvez sur son site.

Pour la chronique sur Playlist Society c’est par

Ecoutez Pocahontas !

<a href= »http://kronem.bandcamp.com/album/pocahontas » _mce_href= »http://kronem.bandcamp.com/album/pocahontas »>POCAHONTAS by .kronem.</a>


Interview Phillious Williams | « Fuck success, but… »

En avril 2010 débarquait sur Net Emergence, Phillious Williams, un crooner hanté, charmeur et inquiétant. Interview 2011 du chanteur atypique par Laurent S.

Phillious Williams

What changed for Phillious Williams since last year? New band members?

Yeah we changed drummer at the end of last year , as the previous one was Linda just not right , it’s a real horrible thing to do when u really like the person , I’ve had to do it so many times now over the years and it never gets easier ! But the new drummer we auditioned 5 years ago and accepted him then few days later I busted my back gave up work and almost stopped playing live , so he never even done a gig with us . When we auditioned him this time I didn’t know it was the same dude from 5 year ago until we accepted him in the band he told us the story !!! So kinda like fate I guess , and he is a bloody legend and has the most versatile playin styles I ever heard , on top of that he is a gentleman . We all are real excited about this band , they are learning the songs real quick , drummer had one practice before the first gig and one more before the next few , on the third gig we done 2 hour 40 min set and he never missed a beat ! Rob Clarke has well and truly completed our great line up

And what about your mad project combining drawings and music ?

Right what about the book project …
Well to be honest almost nothing … I have been so busy back at work, earning money to raise my family and build my motorcycle .. i just not had any time to give to that thing. I have done the synopsis which I had been finding real tough , so really it’s just a matter of start sending it off cause it is 100% finished as far as I can take it . Maybe I’m just scared folks are gonna hate it , maybe I can’t handle the rejections ? ( Maybe I’m just a lazy motherfucker ) ?

I guess life is about priorities , I spent a long time where all I done was write that book, I gave up 20 hours a day for months , then I just sketched them pictures for hours on end day after day…

This year I have put most my energy into Phillious Williams … and the other 3 members have given up heart and soul for it too .

Phillious Williams

Since money is always a matter, did you think about websites like http://www.kickstarter.com/ to fund your music projects?

I never looked into things like this , but it seems a good idea ! I guess maybe i don’t trust the internet , I don’t trust many people neither .. I kinda have to look into someone’s eyes and make up my own mind what I believe , and often I’m still wrong , had a few people come up and say they gonna help out , do this for us , do that … get us some funding … and been let down to many times .. nowday’s I take all I hear with ‘half’ a pinch of salt . I am optimistic that something will happen , but I am not a pushy wannabe famous type, trying hell bent on selling myself to the world.. and maybe, that will be my downfall …, but you know what … I love writing , singing , playing these songs even if it is in a shitty little venue .. I enjoy it the same singing on the beach alone with a can of beer … but I could do with more money!

Fuck success , most of it looks like a pain in the ass ,but , with success comes money and money buys time .. time leads me to creativity .. creativity makes me content.

Internet is also a way of sharing your music, you moved to facebook and recently you shared your bed sessions on soundcloud, big changes for the band, isn’t it ?

Oh man yeah I am getting high tech nowdays hahaha ..

Facebook , well everyone left myspace , i put it off far too long I think I was one of the last 3 people on the planet to join FB… but glad I did , for one it works so much better than myspace and two everyone is on it . The best thing I fond with facebook is that it has stopped me bowling round the streets sticking up flyers on posts,  bus stops , phone boxes and blind folks dogs asses .. seriously I can honestly say I have not stuck up a single flyer for a gig since FB entered my life and people find out bout the dates quicker than the band does. Also folks sometimes take pics and stuff and they put em up so it’s kinda cool , sometimes !

Soundcloud , yeah I only just found that thing, I have not done much with it , but thrown up some bed sessions ( really rough 1st takes ) … I didn’t really know if anyone would dig em as they are rough , but I put em up and 1st few days had 300 plays or something so it was not a bad idea !Some of these songs I never played live .. so it’s cool way of testing out a song … like some gal turned up at a gig and was like ‘Please can you play ‘gal who stole my world’ I really love it … I just split up with my man and it’s like my tune .. except I sing guy instead of gal «      so that kinda thing is cool … if someone finds a kinda meaning in a song for them too .. it’s a nice feeling for me.

What will be your next song ?

What like, next one I write, or next one of my back log the band will learn ? I will answer both , use which answer you want …

Next one I will write , would be a strange question because I not wrote it , not thought about it , you can’t think about writing a song , you can never say

« You know what… this tuesday , I’ll take a day off to write! »       I’m sure people so plan writing sessions , but that is a dumb idea and very odd indeed.

Songs just come out when they are ready , I believe all my songs are just like hidden in my guitar … you just have to unlock em … I think every instrument in the world has little songs hidden , just depends what one you end up with to what songs you get …   so if this is the question

I have no idea what song I will get next.

As for what one we will learn with the band … we learnt one last night at a gig … it is called ‘the likes of you’ dirty fast bluesy kinda thing … but I’m always throwing new songs at em .. they are very quick learners but still piss me off that they don’t know everything I do …. hahaha

We just need like two months in a great little room with all our gear , an endless supply of bourbon and smokes, and a  waiter who turns up 3 times a day with huge fillet steaks .. I think then , they could learn my favorite 200   and we could do a show with girth.

One (or more) band you would like to « promote » ?

There are a just few acts who used to play Cobra Club …  that blew my mind .. and still do … to mention a few… David Woodcock , Caleb , Russel Joslin..

All totally different … but all magnificent singer/songwriters

Phillious Williams


Madjive

4 bandits sans avenir forment le allstars band Madjive, réunis autour d’une envie commune : envoyer du rock’n'roll tout droit, sans détours, sans raccourcis avec pour influences The Hives, The Sonics ou encore The Clash. Après avoir sillonné l’est de la France avec les Festivals de La Guerre du Son, de La Paille ou encore le Rock’n'Troll et enregistré un premier EP en 2009, le groupe entre en studio pour son premier album Ready-made rock disponible depuis le 25 mars 2011 ! To be continued… Jive qui se prononce « djaiiv » est une forme de swing des années 50. Madjive a partagé la scène avec Lords of Altamont, Angel City Outcasts, Nada Surf, Black Bomb A, Das Action Team, Mariam Jo’Burg, MxD…

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ? Parce que Madjive ça rocks du poney et que y’en a marre de la soupe mielleuse, édulcorée, indée et vice et versa !!!

Le site internet du groupe : http://www.madjive.fr

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:
Latest tracks by madjive

photo_promo_officielle_web2.jpg (115 KB)


EleKtric CirKus

Du Slam & de l’ Electro-Rock….. Nouveau PROJET et 1er Album « LaRévolteDesMots » prévu pour 2012… Venez les voir en LIVE..
On tour à la rentrée…

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Parceque ça déchire du SLIP DSK/FUKUSHIMA/CONCOMBRE

Le site internet du groupe : www.noomiz.com/elektriccirkus

Player exportable:

Pochette d-Elektric Cirkus.jpg (96 KB)


The High Dolls

The High-dolls est un trio liégeois electro/rock composé de Raoul(producteur), Loïc (guitare) et Pierre (chant) qui a vu le jour en 2008.

La reconnaissance du public est quasi immédiate. En effet, leur premier titre remporte le concours Pure demo de la radio du même nom. Une trentaine de concerts à travers la Wallonie suivront avec notamment des performances remarquées au Coliseum de Charleroi, à L’Unifestival (Ulg) ou encore au festival Hop’n'Roll. Ils ont en outre le privilège d’être sélectionnés parmi plus de 250 groupes par le Axion banner concert, ce qui leur offre l’opportunité de tourner un mini clip pour le morceau « Bet That You Suck Good On The Dancefloor ».

Groupe de scène avant tout, leurs prestations live dégagent une énergie contagieuse poussant inexorablement à la danse.

Il ne manquait qu’un EP pour passer un cap supplémentaire. C’est à présent chose faite depuis le mois de Mars 2011!

première critique parue :
« Moins de deux mois au compteur pour ce jeune trio et déjà tout ce qu’il faut là où il faut. Un morceau électro dansant balancé dans l’esprit défiant d’un rock plus teigneux. Un coup d’essai qui tape dans le mille. Ca va forcément faire des envieux. »
-TANGUY ROOS (légitime défonce), octobre 2008.

A propos de la chanson « Bet that you s**ck on the dancefloor »

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?:
- Leur premier titre remporte le concours « Pure démo » de la radio belge « Pure Fm » ! (2008)

- Sélectionnés parmi 250 groupes par le « Axion Banner Concert », ils tournent un mini clip pour le morceau « Bet That You Suck Good On The Dancefloor » ! (2008)

- Une trentaine de concerts s’enchainent à travers toute la Wallonie !!! (2009)

- Leur 1er EP est un succès ! Sorti sur Knovel Records, en avril 2010, il comporte 4 titres: Fireboots / Hear you Shout / Dance / Bet That You Suck Good On The Dancefloor

- La « Release Party » prit place le 04 avril à « L’escalier » de Liège !

- A Paris, les 21 et 22 Juin:
21 Juin: Fête de la Musique (Batofar, Paris) w/ Bobmo, The Gentleman Drivers, Feadz, Les Petits Pilous, Buggin’, …
22 Juin: Dead Rock Machine & The High Dolls (Scopitone, Paris)

- Ont Joués aux côtés de The Qemists, D.I.M, The Ritch Kids, The Guest Only, Mustard Pimp, …

Le site internet du groupe (obligatoire): http://www.myspace.com/highdolls

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:
The High-Dolls – « C’est de la Merde! » EP [2011] by The High-Dolls
01_04_the-high-dolls.jpg (32 KB)


Lolito

Quatre adolescents détardés, fouettés aux court-circuits électriques, balancés par des vagues synthétiques, cherchant à travers des mélodies minimalistes une brèche vers l’Oeil du Triangle.

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ? parce que vous m’avez fait découvrir Lidwine, et j’aimerais bien que lui fassiez découvrir Lolito…

Le site internet du groupe : www.myspace.com/mylolito

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

bonnet+lunettes.jpg (31 KB)


LUZ

Duo résolument optimiste dans la vie comme dans la prose.
Chansons imprégnées de poésie et rythmes du Monde.

Carole auteur interprète :
chant, tambourin
Eric auteur compositeur interpète :
chant, guitare, harmonicas, basse…MAO…

On se produit là où l’on veut bien de notre duo atypique résolument optimiste.
Bonne écoute et espérons vous apporter autant de plaisir que l’on en prend !
Musicalement LUZ

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Et pourquoi pas ! Et puis même groupe du mois de MARS s’il le fallait, parce qu’un peu fous les LUZ !

Le site internet du groupe : http://www.noomiz.com/luz

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

alt : Noomiz

CONCERT DUO.jpg (91 KB)


MEGRIM

MEGRIM, nouveau ne de la scene rennaise est un groupe electro Pop.
Assumant ses influences (blonde Redhead, Efterklang, Radiohead), le groupe vient de sortir un EP 6 titres enregistré au studio « Passage à niveaux ».

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Toujours agreable d’ecouter de bons morceaux avec une réelle harmonie entre les instrus et les « samples electro »…

ce groupe fait preuve d’une originalité, et d’un certaine maturité musicale…

Le site internet du groupe : http://www.megrim.net

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Megrim – Gentle And Dead par megrimBand

Player exportable:
alt : Noomiz

meglp3.jpg (53 KB)


Thirteen Dead Trees

Thirteen Dead Trees, c’est un projet qui me grattait la tête depuis quelques années. La volonté de faire une musique terreuse et de rendre hommage à mon panthéon musical (Neil Young, Pearl Jam, Jason Molina…) a motivé la naissance du projet, en 2008, qui aujourd’hui joue en solo (acoustique calme) ou en trio (rock moins calme, mais ça va). Inspiré par la forêt, l’odeur de l’humus, tout ce qui est organique, boisé, ce qui grésille, Thirteen Dead Trees a sorti deux disques (dont le mot d’ordre est artisanat, tantôt cousu main, tantôt présentant un montage végétal en provenance du jardin) et prépare le troisième cet été.

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ? Parce que vous avez besoin d’entendre quelque chose qui pue le terreau pour vous rappeler qu’on est tous des fumiers.

Le site internet du groupe : http://www.myspace.com/thirteendeadtrees

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:
alt : Noomiz


Hey!b

Il est des virages musicaux qui sont bons à prendre.
Au frein à main ? Chiche !!
Avec ce nouveau patronyme, Hey!b donne à ces cinq musiciens du Midi un accent d’outre Manche.
Les mélodies pop se frottent aux sonorités indées.
L’approche est moderne, les arrangements soignés mais sans snobisme.
Le line up original du groupe (pas de guitare, présence d’un dj) pose la signature d’un rock contemporain, baigné de références mais loin d’un copier coller.
La vie de groupe, le goût de la scène, ils connaissent, avec, pour la plupart une solide expérience musicale au sein de Oust Louba . Et puis, un changement dans l’équipe, des instruments qui s’éclipsent, d’autre qui
apparaissent, une nouvelle orientation artistique qui se dessine et voilà un nouveau projet qui nait.
Constitué de titres choisis par les internautes, le premier ep du groupe Hey!b (indie pop rock) est disponible depuis le 2 mai 2011 en version digitale sur les principales plateformes mais également en écoute sur son site.

Hey!b offre un titre sur son site
http://heyb.fr/

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?
Parce que si c’était le groupe du MOI, ce serait trop d’attention à leur égo et quel moi sachant qu’ils sont cinq ?
Je laisse le jury oeuvrer en son âme et conscience les oreilles aux aguets.
Et si je devais vous corrompre en ces mois estivaux, sachez que chez nous il fait bon prés de la rivière et aux abords des barbec.
On en discute autour d’une bière ?

Le site internet du groupe : http://heyb.fr/

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:
Other Side by Hey!b

photo hey!b.jpg (54 KB)


PEARL&JOHN

Pearl&John est un groupe constitué de deux artistes indépendants qui ont eu l’occasion de s’illustrer sur des scènes de théâtre autant qu’en galerie d’art. Mais toujours le son et la musique ont été au centre de leur production.
Leur programme live PEARL&JOHN (2voix+bande) a été créé et développé sur les scènes parisiennes (International, Flêche d’or, Plan, Pop In, La Loge, Espace B, Disquaires, Klub..)
Aujourd’hui, PEARL&JOHN c’est un répertoire d’une trentaines de compositions et un dispositif minimal sur scène (qu’ils ont pu travailler en résidence au Plan à Ris-Orangis cette année).

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Univers singulier, bonne musique ;-)

Le site internet du groupe (obligatoire): http://www.myspace.com/pearlandjohn

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:
alt : Noomiz

PJ renverses.JPG (132 KB)


Dream Paradise

Depuis 2009, les rues, caves et parcs de Bordeaux et ses alentours sont envahis par la pop/folk, de trois garçons, Florian, Vincent & Léo, autrement dit, les Dream Paradise.
En une année, Dream Paradise aura donné plusieurs concerts à différents endroits de Bordeaux, tels que l’UGC, El Chicho, la Rock School Barbey, le Fiacre et d’autres !

Ces trois Bordelais offrent des concerts conviviaux, proches du public et toujours aussi humble et délicats.

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Dream Paradise c’est une petite douceur acidulée, à savourer pleinement !

Le site internet du groupe : http://www.myspace.com/dreamparadise33

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

DREAM PARADISE @ Rock School Barbey from Dream Paradise on Vimeo.

Player exportable

groupe.png (156 KB)


Mickaël C. Alasèv

C’est un projet solo que j’essaie de faire avancer depuis 2003.

Au départ, c’était un projet très intimiste et parallèle à un autre groupe. Mon premier Ep est le reflet de quelques chansons que je ne pouvais pas placer dans mon groupe principal.

Sur mon second Ep « Les Envoûtées » en 2007, c’était tout à fait différent, peut être plus aboutie également, mais peut être aussi un peu prétentieux. Il était chanté à 90 pour cent en Français sur une musique très « americana » (une espèce de croisement entre bashung et calexico, pour l’image). Je le considère plus comme un Ep rendant hommage à ces artistes qu’une véritable création personnelle.

Ce n’est qu’à partir de 2009 où j’ai décidé de bouger un peu les choses. Déjà en tournant, ce que je ne faisais pas auparavant, sur une cinquantaine de dates, festivals, résidences, salles, TV, pubs…, en solo, duo ou trio, pour essayer d’en tirer de l’expérience et surtout tenter de faire sortir ma propre identité musicale. Cet effort sera le résultat de mon premier album « has a taste of blood mixed with dust » (fév 2010) avec Pierre Jacqmin à la basse dont le groupe Vénus venait de se dissoudre.

Actuellement, je travaille sur un nouvel album dont la date de sortie est encore floue, je l’espère en fin d’année, mais l’enregistrement vient tout juste de commencer et je sais déjà qu’il sera réalisé par Djef (Tue-Loup, Deportivo, zone libre…)

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ? Parce qu’au mois de mai, c’est mon anniversaire et que ce serait une jolie surprise pour mes 35 ans ;)

Bonne écoute !

Le site internet du groupe : www.alasev.com

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:

Alasev.jpg (35 KB)


Luna Maze

Luna Maze est

des sonorités électroniques produites par des instruments acoustiques

comment sonner comme un synthétiseur pendant une panne de courant électrique

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: A cause du calendrier lunaire

Le site internet du groupe : http://www.myspace.com/lunamazeband

Player exportable:
Luna Maze by Luna Maze


72WST

72WST est l’abréviation de 72 west street (rue ou habitait John Lennon à NY). C’est un groupe de pop rock, marseillais composé de 3 musiciens : David, Emmanuel,et Adrien. Toutes leurs chansons sont des compositions originales.

Un premier EP voit le jour en avril 2008 comprenant 3 titres disponible sur le myspace.

Au mois de mai, après 11 mois d’existence, la page myspace a attirée plus de 5 000 personnes.

Aout 2009, le groupe retourne en studio pour enregistrer son premier album. Composé de 10 chansons, il sort en novembre 2009 et rencontre un certain succès, comme en témoigne les concerts donnés à l’occasion de la promotion de ce 1er opus.

Le 15 juin 2010 le groupe est invité dans l’émission Rock AixPress (radio Zinzine), toujours dans le cadre de la promotion de l’album.

Un nouvel album « Pachyderme World » sort le jeudi 17 Mars 2011. Il est disponible en téléchargement gratuit sur Bandcamp, et en écoute sur Deezer.

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Un nouvel album avec de la bonne musique faite par des gens cool

Le site internet du groupe : http://72wst.bandcamp.com

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:

72WST BABY.jpg (91 KB)


MISS CORDITE

subversive rock’n'metal , gros album 14 titres, gros son, multi-influence, de la vrai musique avec de vrais textes et une vrai démarche ! Na !

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?
Vu le discours du groupe pas vraiment consensuel, conviction et energie font bon ménage, mais tout le monde n’as pas le culot de leur donner la parole, hé oui on se fait déja censurer, GRRRRR !

si la polémique ne vous fais pas peur ;-) …!

PS : concert au VOX a La Valette du Var le 20 Mai 2011

Le site internet du groupe :
www.misscordite.com

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

http://www.deezer.com/en/music/miss-cordite

Player exportable:

Découvrez la playlist Miss Cordite avec Miss Cordite

 

l.jpg (19 KB)


Claire Deligny

Claire Deligny, c’est la fille des Matchboxx, le mythique groupe parisien des années 2000. Bassiste, guitariste, chanteuse, elle s’illustre comme musicienne accompagnatrice et présente aujourd’hui son nouveau répertoire pop électro. Accompagnée par François Mosnier, guitariste tout droit sorti des 80’s, elle jongle avec sa boîte-à-rythme et miaule ses textes au glamour corrosif, vous livrant l’air de rien quelques confidences au détour d’un break endiablé.

3 titres mixés par Mathieu Boogaerts disponibles sur clairedeligny.com

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ?: Claire Deligny fait une tournée parisienne tout le printemps et la terminera en juin par un concert spécial pour la sortie de son EP.

« Le naturel distrait avec lequel Claire use d’un langage de charretier est absolument charmant. »
Le Figaro.

Le site internet du groupe : http://www.clairedeligny.com

Un lien vers une video ou une chanson du groupe: http://soundcloud.com/claire-deligny/lapin-dans-les-phares

Player exportable:
Latest tracks by Claire Deligny

100x140mmrectolight.jpg (150 KB)


2 groupes du mois pour le prix d’un | Third mirror et Un d’chaque

Pas question de faire des sélections par style chez Net Emergence. Le principe reste le même : vous écoutez et peut-être vous aimez. Sinon c’est pas grave, vous aimerez peut-être le mois prochain. Mais en coulisse, les histoires de style nous travaillent malgré tout. Une centaine d’emails plus tard, il faut se rendre à l’évidence, folk pop et hip hop, il n’y a pas un groupe du mois mais deux

Third Mirror

“Third Mirror,  c’est un peu la force tranquille mais ses chansons d’une grande sensibilité sont parfaitement agencées et senties. C’est moderne, très fin et particulièrement touchant. Une écriture à fleur de peau. La grande classe !” ou “la bande originale parfaite si je me faisais larguer, ce que je vais quand même éviter de me souhaiter.”

Nous avons fait le pari de l’avenir avec ce projet solo de Florian Duboé qui démarre tout juste.

Un d’chaque

Net Emergence Un dchaque“Un mélange intelligent entre Hip Hop, Jazz et musiques actuelles, des textes sensés, tantôt piquants, tantôt plus légers mais toujours justifiés. Et le tout groove et swing tellement. Rien de mieux qu’un live qui sonne pour convaincre du talent de ce groupe ” !

Nous avons pour habitude de choisir un groupe et un seul. Mais quand le jury est trop partagé, on ne va pas trafiquer les discussions. Un d’chaque est donc le deuxième groupe du mois. Un groupe à voir sur scène.

Deux bonnes raisons de faire découvrir les groupes du mois de mai !

PS : et vous pouvez dès à présent proposer un groupe pour juin ou juillet.


Oncle Strongle

Si « ONCLE STRONGLE » est le seul groupe de garage swing du vieux continent ce n’est pas par hasard. Groupe anglophone, certes, mais bien français, c’est principalement avec le rock et la pop que ses membres éduquent leurs oreilles entre la douceur des harmonies vocales des beatles et la rudesse du punk et du métal. C’est naturellement cette curieuse alchimie qui s’opère lorsqu’ils se mettent au jazz en commençant par les origines: les années 20, puis 30 et 40, jusqu’aux 50′s.

Mais, si l’oncle a pratiqué les classiques du genre, il ne se complait pas dans une nostalgie poussiereuse et invente son propre univers. Univers dans lequel Mezz Mezzrow connaitrait les tourments de l’enfer, ou joe strummer serait vocaliste chez ellington, ou tarentino signerait des films muets sur une musique de spike jones, ou mingus serait le bassiste d’elvis et ou buster keaton aurait inventé le slam à un concert des sex pistols.

Voilà qui donne une vague idée de l’esthetique savoureusement retro mais decomplexée d’un groupe qui aime les belles mélodies, chantées souvent à plusieurs voix et les rythmes qui font bouger les hanches, qui aime aussi innover, surprendre son public avec des morceaux tantot legers, tantot durs ou mélancoliques.

« ONCLE STRONGLE » est sans doute le seul groupe de garage swing du vieux continent. Eduqués au rock ou à la pop, ces 6 musiciens garderont dans leurs bagages l’envie de chanter en anglais entre la douceur des harmonies vocales des beatles et la rudesse du punk et du métal, ces 6 musiciens

Et pourquoi ce serait le groupe du mois ? Parce que Oncle Strongle est LE SEUL groupe de garage-swing de ce côté de l’Atlantique, et que ça plait a un public des plus hétéro-clite!!!
Parce que ça fait danser les filles,
les rockeurs,
les jazzeux,
les jazzmen…
Parce que leur anglais est exotique.
parce que …ya pas de message, sinon…sing sing!
Parce que Crook c’est bad boy…

Le site internet du groupe :
www.noomiz.com/onclestrongle

Un lien vers une video ou une chanson du groupe:

Player exportable:
alt : Noomiz

OnclevintageWeb.jpg (220 KB)


OK | Interview à deux voix

A la première lecture de cette interview je me suis posé quelques questions. Et à la relecture, il m’a semblé qu’elle reflétait plutôt bien ce que la musique de OK génère : d’un côté, Guillaume, touchant, rassurant de sincérité; de l’autre Seb, pour le moins désinvolte, détaché. Une caresse à droite, une claque à gauche. Manque la troisième voix pour (dés)équilibrer le tout et vous aurez OK.

OK ?

Seb: « Omettons nos Képis »
« Osons le Kaki »
« O putain le Krépi ? »

Guillaume: j’ai toujours un truc à redire. Je me fatigue tout seul dès fois. OK ça fait presque référence à un état. Celui où tu fais avec ce que tu as, mais sans subir. J’admire pas mal les gens qui peuvent faire ça.

Deux batteurs ?

Seb: C’est plus cool pour les chorégraphies.
Guillaume: La batterie c’est l’instrument qui me fascine le plus depuis quelques années. Alors quitte à monter un groupe avec des potes, autant qu’ils jouent tous les deux de cet instrument.

Premier EP en Carton ?

pochette- -rondSeb: « Des disques en Carton, une musique en béton… » c’était évident
Guillaume: En fait, presque tout les EPs qui sortent en CD sont dans des emballages en carton plus ou moins moches. Alors autant foncer dans le truc et le revendiquer. Et au passage en faire un bel objet, simple et artisanal, mais classe.

D’où vient le son délicieusement crade sur l’album ?

Seb: C’est à cause des tampons au verso du EP.
Guillaume:
Pour le crade ça vient d’un 4 pistes à cassette.
Tout a été enregistré là dessus à 98 %. 2 pistes pour la musique, mixées dès la prise et 2 pistes restantes pour les voix et d’éventuels overdubs.
Pour le délicieusement, il s’agit des oreilles et du savoir faire de Thomas Charlet (pour les 3 premiers titres) et de Jonathan Reig (pour les 2 derniers et le mastering de l’ensemble).

Auriez-vous fait différemment avec plus de moyens ?

Seb: Oui, un peu plus longtemps et avec un cuisinier thaï pour la pause du midi.
Guillaume:
Oui c’est sur. ça aurait été plus confortable et on aurait certainement passé plus de temps à justement « redire sur ce qui est » et donc chercher à le modifier artificiellement plutôt que de « faire avec » et chercher à être créatif avec ça. je caricature en disant ça, mais à peine en fait. je ne me suis rendu compte qu’après coup que cette machine était parfaitement adaptée à OK. ça me plait énormément de bosser dans la contrainte.

Il y a eu 3 versions de chaque chanson. Pourquoi ?

OKSeb: Une pour le matin, une pour l’apres-midi et une pour la soirée.
Guillaume: J’ai commencé ça tout seul dans mon coin. Et le seul truc dont j’étais sûr au début c’est que je voulais vraiment que les chansons soient le propos principal des morceaux avant même le son, l’arrangement etc… Alors autant les tester sous des formes différentes et voir comment elles résistent à un traitement de plus en plus atypique. Maintenant qu’on a pris une direction qui se précise en bossant tout les 3, c’est bien d’aller directement dans le son du groupe immédiatement. On découvre ça en ce moment.

2011 ?

Seb : Nombre premier mais aussi:
Il peut s’écrire comme la somme de 11 nombres premiers consécutifs: 2011 = 157 + 163 + 167 + 173 + 179 + 181 + 191 + 193 + 197 + 199 + 211. On peut noter que le plus petit nombre à pouvoir s’écrire comme la somme de 11 nombres premiers consécutifs est 160 = 2 + 3 + 5 + 7 + 11 + 13 + 17 + 19 + 23 + 29 + 31.
2011 multiplié par son symétrique (1102) est un nombre palindrome (c’est-à-dire un nombre qui ne change pas lorsqu’on le lit de droite à gauche ou de gauche à droite) car 2011 x 1102 = 2216122. On peut constater que cette propriété est aussi vérifiée par le nombre 12 (entre autres…)
Le double de 2011 moins 1 est encore un nombre premier. (4021)
D’après un célèbre théorème de Lagrange, et comme tout autre nombre, 2011 peut être décomposé comme une somme de quatre carrés: .
Guillaume: En mars la sortie du EP. Au printemps des concerts à bloc. Cet été l’enregistrement d’un 2nd EP. A l’automne de la tournée encore, cet hiver la sortie du prochain EP.

Internet et OK ?

Guillaume: Je suis pas très fortiche avec l’internet. Je fais ce que je peux, souvent j’ai un ou 2 trains de retard mais je m’accroche. J’essaie de suivre les conseils à droite à gauche. Carton est bien plus dégourdi que moi là dessus et relaye pas mal de trucs.
On a un myspace, un soundcloud. Le label à un site, un myspace et un facebook. On essaye de s’en sortir avec ça.

Maureen ?

Seb: J’ai jamais pu avoir son telephone, du coup on a jamais mangé ensemble

Guillaume: Tucker. Qui, elle, défonce peinard au sein du Velvet Underground pour lequel elle tabasse et chante.

Un artiste ou un groupe pour une collaboration ?

Seb: (voir meilleur souvenir)

Guillaume: Davec Grohl, Greg Saunier ou Todd Trainer peut être !

Le plus cool pour un groupe en 2011 ?

Seb: Un tour-bus rouge à paillettes

Guillaume: Trouver un tourneur qui te capte bien et qui bosse bien.

Le plus dur ?

Seb :Un tour bus rose à paillettes

Guillaume: Trouver un tourneur qui te capte bien et qui bosse bien.

Votre plus beau souvenir lié à la musique ?

Seb: Le jour ou, dans un catering, j’ai découpé une tranche de saucisson à Carla Bruni qui venait de s’assoir à coté de moi.

Guillaume: C’est difficile à dire mais les concerts de Shellac au Bataclan en 2007,  Deerhoof à Rennes en 2009 ou Danyel Waro cet automne en font partie.

Retrouvez le premier EP d’OK sur le site du label Carton !


Get Adobe Flash player